Podologues

Pour les podologues français en Israël

En Israël, la podologie n’étant pas une formation dont l’accès est régi par l’obtention d’un diplôme académique, la profession est actuellement régulée par le Ministère de la Santé mais il n'y a pas d'examen d'équivalence ni de « License de podologue » proprement dite en Israël.

En pratique, pour exercer le métier de podologue jusqu'à ces dernières années en Israël il n'y avait besoin d'aucune formation, et bien des podologues ont souvent "appris sur le tas" leur métier en Israël même. La reconnaissance du métier de podologue par le Ministère de la Santé, survenue il y a quelques années a eu pour but de donner un statut aux podologues français et belges qui ont fait des études techniques, ce qui les différencie des podologues formés sur le tas qui n'ont qu'une connaissance pratique. Cette procédure de reconnaissance de statut des podologues est, par ailleurs, actuellement suspendue. Durant cette période la pratique de la podologie est totalement libre et non régulée.

Le marché est totalement privé et souffre de la concurrence des grandes compagnies d'appareillages/chaussures orthopédiques qui monopolisent de plus en plus le marché, vu les tarifs avantageux qu'elles proposent aux clients potentiels. Cependant, les caisses de santé préfèrent employer bien entendu des podologues dont la formation est officiellement reconnue par le Ministère de la Sante.

Le vide légal actuel et l’absence de régulation par le Ministère de la Santé qui en découle, ont par ailleurs pour conséquences, de poser des problèmes pour trouver une assurance professionnelle, mais certaines solutions pratiques existent.

Notez par ailleurs que :

le statut des podiatristes formés aux USA est actuellement sub-judice en Israël car leur formation les autorise dans leur pays d’origine à procéder a des gestes médicaux (interventions chirurgicales au niveau des pieds) qui en Israël sont restreintes aux médecins. Par conséquent les modalités d'exercice et de reconnaissance de la "podiatrie" sont actuellement (et encore) en cours de discussion auprès de la Cour Suprême.
Le métier de pédicure n'est pas un métier médical est ne nécessite en Israël qu'une formation pratique.

*Toutes les informations sont à confirmer avec un délégué de l'Agence Juive.