Education en Israël

Dave Bender
Lorsque nos délégués demandent aux familles les raisons de leur désir d'Alyah, celles-ci répondent le plus souvent que c'est pour l'avenir de leurs enfants. Il est donc de notre responsabilité de vous orienter au mieux pour que vous puissiez faire le choix qui vous correspond ainsi qu'à vos enfants.

L'objet de cette rubrique n'est pas de vous fournir une liste détaillée de tous les établissements présents dans le pays mais de vous donner les informations nécessaires afin que vous puissiez vous familiariser avec le système éducatif israélien en général. Nous vous fournirons également les contacts importants dans ce domaine pour la suite de votre processus d'Alyah.

En vertu de la loi de 1979, l'enseignement est gratuit et obligatoire dès l'âge de 5 ans et jusqu'à l'âge de 16 ans. Bien qu'il n'y ait pas de frais de scolarité dans le public, dès les premières classes du primaire, les parents doivent s'acquitter de participations diverses, couvrir les frais d'achat des livres et fournitures, payer les excursions, les assurances, etc. Des réductions peuvent être mises en place pour les élèves nouveaux immigrants, les familles monoparentales ou en difficulté. Les écoles privées sont en général payantes.
Selon une Directive gouvernementale, à partir de 2013, l'Etat finance une scolarisation gratuite pour les enfants de 3-4 ans dans des écoles maternelles publiques. La mise en œuvre se fera progressivement au cours des prochaines années.

L'élève immigrant est intégré dans la classe correspondant à celle dans laquelle il aurait dû étudier à l'étranger, si toutefois ses notes le justifient. Les élèves nouveaux immigrants peuvent bénéficier d'une aide financière pour les frais annexes liés à la scolarisation (dépendant du type d'école, du pays d'origine et de la date d'arrivée en Israël), d'heures de cours pour apprendre l'hébreu et de facilités pour les examens ainsi que de cours de soutien collectifs en hébreu et études juives pendant la première année suivant l'Alyah. Il existe également dans certaines villes des centres de soutien scolaire qui fonctionnent l'après-midi.

Du jardin d'enfants au primaire inclus, le système de l'enseignement israélien compte 4 grands courants officiels et les parents ont le libre choix du réseau éducatif dans lequel ils souhaitent élever leurs enfants : écoles d'Etat (mamla'hti), écoles religieuses d'Etat (mamla'hti dati), écoles indépendantes privées ('hinou'h moukar) et le réseau indépendant orthodoxe "Ma'ayan HaTorah".

  • Dans les écoles d'Etat (religieuses ou pas), les programmes sont établis et contrôlés par le Ministère de l'Education avec un tronc commun obligatoire.
  • Dans les écoles religieuses d'Etat, les élèves étudient aussi le tronc commun avec un supplément d'heures consacrées aux études religieuses.
  • Les écoles indépendantes et Ma'ayan HaTorah ont le statut d'écoles "reconnues mais non officielles" ; elles ne sont donc pas gérées par l'Etat ou par les autorités locales mais elles sont supervisées par le Ministère de l'Education, reçoivent des subventions de l'Etat et la plupart enseignent une partie du tronc commun. Ces écoles du courant orthodoxe sont très différentes des écoles juives orthodoxes de France. Renseignez-vous au préalable pour être sûr que votre choix corresponde à vos attentes.
  • Les écoles non-officielles et non-reconnues par le Ministère de l'éducation sont celles gérées par divers groupes religieux. Ces écoles enseignent leur propre curriculum sans intervention du Ministère de l'Education.

La scolarité obligatoire est divisée en 4 niveaux :

  • Le Gan 'Hova (équivalent de la 3ème section de maternelle) : pour les 5-6 ans.
  • Le primaire de la CP à la 6ème (kita aleph à vav): 6-12 ans.
  • Le cycle intermédiaire, de la 5ème à la 3ème (kita zaïn à tet) : 12-15 ans.
  • Le lycée, de la 2nde à la Terminale (kita youd à youd beth) : 15-18 ans.

Crèches, 1ère et 2ème sections de maternelle : Confier son enfant à une crèche ou à une nourrice dès le plus jeune âge est une pratique courante en Israël. Deux grandes options existent pour le préscolaire (souvent sous la responsabilité d'organismes féminins, de centres communautaires, municipaux ou de personnes privées) : la crèche ou son équivalent  (garderie familiale "michpa'htone" ; nourrice "métapélète") de 3 mois à 3 ans et les 1ère et 2ème sections de maternelle de 3 à 5 ans.

  • Les frais de crèche ou équivalent varient de 400 à 4000 NIS par mois, en fonction de la formule choisie et de nombreux facteurs liés à la situation des parents. Les horaires des crèches sont 7h00-16h00 (parfois 17h00) du dimanche au jeudi et 7h00-13h00 le vendredi. Pour les garderies privées (michpa'htone et métapélète) les horaires peuvent varier.
  • Les 1ère et 2ème sections de maternelle gratuites mais pas obligatoires préparent les enfants au Gan 'Hova, elles sont gérées par les autorités municipales. Les frais annexes dépendent de l'établissement choisi (privé ou public) et de la situation des parents). Les horaires sont : 7h30-13h30 (parfois 14h00) avec une possibilité de rester jusqu'à 16h00 en payant un supplément.

Inscriptions :

  • Pour la crèche, les inscriptions se font généralement au printemps (mars-avril) et doivent se faire – pour les structures publiques – à travers un coordinateur de crèches au sein de la municipalité.
  • Pour les 1ère et 2ème sections de maternelle, gérées par une municipalité, l'inscription se fait généralement en janvier. Dans le privé, les dates varient en fonction de l'établissement.
  • Pour la maternelle, le primaire et le cycle intermédiaire, l'inscription se fait auprès des départements éducatifs de la mairie en fonction du lieu de résidence, en général dès le mois de janvier. 
  • Pour l'inscription au lycée, elle se fait directement auprès des établissements. 

L'année scolaire : Dans les écoles d'Etat ainsi que dans les crèches et les 1ère et 2ème sections de maternelle, l'année scolaire commence fin août-début septembre et se termine entre mi et fin juin. Dans les écoles indépendantes, les dates variant, il convient de se renseigner directement auprès de ces établissements.

Contacts et informations :

Responsable des francophones au Ministère de l'Education : Carine Barda – E-mail : carinebarda@walla.com. Elle pourra vous orienter, répondre à vos questions, pour toutes les villes et également en ce qui concerne l'éducation spécialisée. 

Pour plus de détails sur le système éducatif, vous pouvez consulter les brochures et informations disponibles en français sur le site du Ministère de l'intégration, à l'adresse suivante : www.moia.gov.il.

Pour des informations sur les options concernant les crèches ainsi que les 1ère et 2ème sections de maternelle, contactez votre municipalité en composant le 105, 106, 107 ou 108 depuis la plupart des localités. (Voir aussi la liste des coordinateurs d'intégration francophones en cliquant ici).

Pour l'aide financière (pour les frais annexes de scolarisation) aux élèves nouveaux immigrants, vous pouvez contacter le Département des élèves nouveaux immigrants au Ministère de l'Education : +972 (0) 2 560 3619 / www.education.gov.il/olim.

Une association israélienne offre également des aides pour les lycéens (lycées français ou israéliens), il s'agit de l'Alyat HaNoar, que vous pouvez contacter par email : liame@kfar-olami.org.il ou par téléphone : +972 (0) 3 689 8764.