Natan Sharansky Président de l'Exécutif

Natan Sharansky est né en 1948 à Donetzk en Ukraine. Il est titulaire d’une licence en informatique obtenue à l’Institut de physique et de technologie de Moscou. Une fois son diplôme obtenu, il demanda un visa de sortie pour se rendre en Israël qui lui fut refusé pour des «raisons de sécurité». Dès lors, il s’impliqua dans le mouvement de lutte que menait la communauté juive soviétique pour la liberté et le droit d’émigrer en Israël. Parallèlement, il rejoignit le mouvement pour les droits de l’homme en Union soviétique alors dirigé par Andrei Sahkharov. Il devint l’un des membres fondateurs du groupe Helsinki de Moscou qui unit tous les dissidents soviétiques de tous bords. Très vite, Natan Sharansky devint le porte-parole officieux de ces mouvements.

 

En 1977, un journal soviétique prétendit que M. Sharansky collaborait avec la CIA. Malgré les démentis faits à tous les niveaux du gouvernement américain, M. Sharansky fut jugé coupable et condamné à treize ans d’emprisonnement en isolement et contraint aux travaux forcés. Sharansky fit la déclaration suivante au tribunal juste avant que les juges ne prononcent son verdict: «Je n’ai rien à dire à ce tribunal – mais à mon épouse et aux Juifs, je dis : «rendez-vous à Jérusalem l’année prochaine». Suite à une forte pression internationale et à une campagne menée par son épouse Avital Sharansky, M. Sharansky fut libéré le 11 février 1986, soit neuf ans après son incarcération; il émigra en Israël et arriva à Jérusalem le même jour.

Une fois en Israël il continua la lutte pour l’ouverture des portes de l’Union soviétique. Le dernier acte de cette lutte historique pour la libération des juifs soviétiques fut le rassemblement mémorable de 250 000 personnes le 7 décembre 1987 dont Natan était l’initiateur et l’élément moteur. Ce rassemblement coïncida avec la première visite à Washington du Président soviétique Gorbatchev, et fut déterminant dans la pression exercée sur l’Union Soviétique pour l’allègement des restrictions sur l’immigration.

Dix ans après son arrivée en Israël, Sharansky fonda le parti politique YIsrael B’Aliyah, ce qui signifie à la fois «Israël en avant» et «Israël pour l’immigration».

En 1988, par anticipation à l’ouverture des portes de l’Union soviétique, Natan Sharansky créa, en collaboration avec d’autres anciens supporters de Refuzniks et de l’Aliyah (immigration en Israël), le Forum sioniste de la communauté juive soviétique, une organisation faîtière d’anciens groupes d’activistes soviétiques destinée à aider les nouveaux Israéliens et à éduquer le public sur les questions d’absorption. De 1990 à 1996, M. Sharansky officia comme Rédacteur en chef adjoint du journal «The Jerusalem Report » et en 1994, il co-fonda le Groupe Helsinki de Moscou – un groupe indépendant et non-partisan voué au suivi du respect des accords signés par Israël et l’OLP.

Le parti a été fondé pour accélérer l’absorption du plus grand nombre possible d’immigrants russes dans la société israélienne et pour maximiser leur contribution. De 1996-2005, Natan Sharansky officia comme ministre et comme vice Premier ministre dans quatre gouvernements successifs. En novembre 2006, Natan Sharansky démissionna de la Knesset et devint Directeur de l’Institut Adelson des Études stratégiques alors nouvellement crée au Centre Shalem à Jérusalem. Il est également Président de One Jerusalem et de Beth Hatefutsoth, le musée de la diaspora juive à Tel-Aviv.

En juin 2009, Natan Sharansky fut élu Président de l’Agence juive pour Israël. Natan Sharansky a reçu la Médaille d’or du Congrès en 1986 et la Médaille présidentielle de la liberté en 2006. Il a continué à soutenir les efforts de lutte pour les droits de l’homme à travers ses écrits et d’autres activités. Son livre « Fear No Evil » publié aux États-Unis en 1988 est traduit en neuf langues. Son autre livre «Défense de la démocratie: Comment vaincre l'injustice et la terreur par la force de la liberté » classé succès de librairie par le New York Times, a marqué beaucoup d’esprits. Après avoir lu ce livre, le Président George Bush aurait déclaré: «Si quelqu’un veut comprendre mon ADN politique, qu’il lise ce livre.» Son dernier livre «Defending Identity, Its Indispensable Role in Protecting Democracy» a été publié chez Public Affairs en juin 2008. Natan Sharansky est marié à Avital. Le couple vit à Jérusalem et a deux filles, Rachel et Hanna, ainsi que deux petits-fils.

Timeline

    2014

READ FULL TIMELINE