"Vous êtes deux fois bénis" a dit Natan Sharansky à des olim de l'oulpan Etzion

"Vous êtes deux fois bénis" a dit Natan Sharansky à des olim de l'oulpan Etzion [1]

Jérusalem, Israël - Le président mondial de l'Agence juive, Natan Sharansky a récemment accueilli plus de 200 olim, des jeunes professionnels venant de 27 pays, qui vont commencer à apprendre l'hébreu à l'oulpan Etzion de Jérusalem.

Lors de la cérémonie d'ouverture de la 127ème session, qui s'est tenue le 6 Février, Sharansky a dit au groupe que seulement douze heures après avoir épousé sa femme Avital, elle a pris un avion pour faire son Alyah. Il ne l'a retrouvée en Israël qu'après une séparation de plus d'une décennie.

"Quand nous nous sommes quittés, Avital était une jeune fille timide qui ne connaissait que trois ou quatre mots d'hébreu", a déclaré Sharansky. "Quand nous nous sommes retrouvés au bout de douze ans, c'était une femme sûre d'elle parlant couramment l'hébreu, sachant faire des discours et qui avait rencontré de nombreux dirigeants du monde entier."

Soulignant que "toute sa koa'h (force) au sein du monde juif a commencé ici à l'oulpan Etzion", Sharansky a plaisanté en relatant que lorsqu'on lui demande pourquoi l'hébreu de sa femme est meilleur que le sien, il répond : "Je dis aux gens qu'elle a étudié à l'oulpan Etzion et pas moi."

Pour encourager les étudiants, il a dit : "Vous êtes deux fois bénis. Une première fois en raison votre décision de faire votre Alyah et de prendre part à la construction du Am Israël. Une seconde fois pour commencer votre vie en Israël, ici, à l'oulpan Etzion. "Klitah (l'intégration) sans néchama (l'âme) n'est pas une source d'encouragement pour les nouveaux olim (immigrants). Je vois que vous recevez ici de la néchama veroua'h (de l'âme et de l'esprit)."

Parmi les étudiants, se trouvait Jessica Cohen, de Paris, qui a commencé à apprendre l'hébreu à l'oulpan fin Janvier. Elle a décidé de faire son Alyah après avoir terminé un stage dans le domaine juridique en Israël dans le cadre de ses études à la Sorbonne : "Dans l'avion qui me ramenait en France, je n''ai pas arrêté de pleurer. Les gens dans l'avion ne savaient pas ce qui s'était passé." Après avoir terminé ses études en France, Jessica a immigré en Israël. Elle a dit qu'elle espérait "terminer l'oulpan avec un excellent niveau d'hébreu, afin de pouvoir présenter des arguments en tant qu'avocate, avec la même facilité en hébreu qu'en français."

Le modèle oulpan Etzion est extrêmement populaire et attire régulièrement des olim du monde entier. En tant que premier oulpan de l'État, créé en 1949, l'oulpan Etzion accepte de jeunes titulaires de diplômes universitaires qui ont choisi de mettre leurs compétences au service d'Israël. Tout en améliorant leurs compétences en hébreu, avec cinq heures de cours, cinq jours par semaine, pendant cinq mois, les élèves bénéficient également d'un «atterrissage en douceur» pour leurs premiers pas en Israël.

L'oulpan offre la possibilité de se faire des amis, de profiter des diverses activités culturelles, et de recevoir de l'aide et des conseils sur le marché du travail israélien. Au cours des dernières années, l'Agence Juive a élargi le fameux modèle oulpan Etzion avec de nouveaux programmes à Haïfa, Tibériade, et Ramla.

Young Aliyah [2]Aliyah [2]Ulpan [2]Ulpan Etzion [2]Ulpan Etzion Jerusalem [2]Absorption Center [2]Notre Blog [2]Notre BlogVoices [3]Aliyah [4]Ulpan Etzion [5]"Klitah (l'intégration) sans néchama (l'âme) n'est pas une source d'encouragement pour les nouveaux olim."Chairman of the Executive of The Jewish Agency, Natan Sharansky at Ulpan EtzionChairman of the Executive of The Jewish Agency, Natan Sharansky with students and educators at Ulpan EtzionJessica Cohen from Paris, who started her Hebrew studies at the Ulpan in late January, adresses the groupChairman of the Executive of The Jewish Agency, Natan Sharansky with educators at Ulpan EtzionUlpan Etzion Ramla student displays Israeli daily, Ha'aretz, used in class. The students were able to read the newspaper after less than two months of study"Klitah (l'intégration) sans néchama (l'âme) n'est pas une source d'encouragement pour les nouveaux olim (immigrants). Je vois que vous recevez ici de la néchama veroua'h (de l'âme et de l'esprit)." Natan Sharansky, Président mondial de l'Agence juive. Aliyah
26 Déc. 2013 / 23 Tevet 5774
26 Déc. 2013 / 23 Tevet 5774 0
  • Share

Benjy Rutland is The Jewish Agency Spokesperson to the Foreign and English Language Media