Médecins

Nous vous invitons à consulter la brochure ci-contre sur le métier de médecin en Israël :  Etre médecin en Israël.pdf

La procédure d'équivalence de médecine en quelques points

1. Faut-il obligatoirement avoir un permis de travail pour exercer la médecine en Israël ?
Oui, il est obligatoire d'obtenir un permis de travail (rishayon avoda) pour exercer la médecine en Israël.
Afin de l'obtenir, chaque médecin français doit suivre une procédure d'équivalence qui consiste à :
. Faire reconnaître ses diplômes et son cursus
. Obtenir un permis de travail temporaire d'un an
. Obtenir un permis de travail permanent

2. Comment faire reconnaître ses diplômes pour un médecin généraliste ?
Il faut adresser au département des professions médicales licenciées du Ministère de la Santé israélien les documents suivants :
• Le formulaire pour les professionnels de la santé en deux exemplaires, qui est à remplir en hébreu. Il faudra y inscrire une adresse en Israël, un numéro de téléphone israélien et une adresse mail. Voici le formulaire : formulaires pour professionnels de sante.pdf
• 2 photos d'identité
• 2 photocopies de la carte d’identité, dont l'annexe mentionnant l’adresse. Pour les touristes : Une photocopie du passeport ou du visa de résidence en Israël valide.
• Le diplôme final émis par une université reconnue, ou un certificat de fin d’études et d’achèvement de toutes les obligations à l’université, et d'admissibilité au diplôme de médecine qui sera remis au candidat à une date précise, émis par l'institut.
•  Un certificat officiel de date de début et de fin d’études.
•  Un certificat officiel de fin de stage avec succès, comprenant un descriptif détaillé des départements dans lesquels a été effectué le stage ainsi que la durée d'observation dans chaque département. Ou alors : Un certificat officiel de travail en médecine clinique pendant au moins un an.
• Des permis de travail officiels des instituts correspondants, et noter la date de début et de fin du travail au sein de chaque instituts (le cas échéant – un livret de travail).
 Un permis de travail de l’étranger (en France, cela équivaut à l'enregistrement à l'ordre des médecins).
(pour les médecins spécialistes: le diplôme de la/des spécialité(s)
• Un document confirmant qu’il n’y a pas, et qu’il n’y a jamais eu de plainte criminelle de négligence ou d'éthique professionnelle déposée contre le médecin dans le pays d'où il vient.

Cette demande de reconnaissance des diplômes et du cursus du médecin généraliste français peut se faire avant l'alyah de celui-ci, et donc depuis la France. L'accord du Ministère de la Santé israélien sera valable deux ans. Donc dès accord de la demande, le médecin aura deux ans pour effectuer son alyah et continuer la procédure d'équivalence qui l'obligera à être en Israël.
Lorsque vous adresserez vos documents au Ministère de la santé israélien, il est conseillé de les adresser en même temps au Conseil scientifique, accompagnés d'un CV détaillé sur votre cursus et d'une lettre expliquant que vous leur adressez votre dossier en prévision d'une alyah. Cela vous permettra de savoir quelle sera la période d'observation que vous devrez suivre lorsque vous aurez fait votre ayah, pour exercer votre profession de rofe mishpaha (médecin de famille) qui est l'équivalent de médecin généraliste en Israël.

3. Comment faire reconnaître ses diplômes pour un médecin spécialiste ?
Pour les médecins spécialistes, il est impératif, dans un premier temps, de faire reconnaître sa spécialité par le Conseil scientifique israélien (moatsat amadaït). Il peut demander la reconnaissance de sa spécialité avant même de faire son alyah. L'avis du conseil scientifique est valable 5 ans.
Il faudra adresser les documents suivants au conseil scientifiqu e:
• Une lettre à l'attention des professionnels de la santé présentant la demande de reconnaissance de la spécialité/ des spécialités dont le médecin français souhaite la reconnaissance
• Un CV détaillé. Il faut stipuler l'adresse email, l'adresse d'habitation et le numéro de téléphone valide
• Le diplôme de fin d'études de médecine
• La licence israélienne si déjà obtenue
• Un document officiel expliquant la période effectuée dans le cadre du stage
• Un document officiel de l'organisme responsable de la spécialité du médecin, expliquant ce qui a été étudié et effectué lors de la spécialité.
• Le syllabus complet de la spécialité
• Si une personne a un document attestant qu'il a passé des examens de spécialisation avec succès, elle pourra les ajouter
• Le diplôme de spécialisation
• Des permis de travail officiels après avoir terminé et validé sa spécialisation, précisant l'expérience professionnelle acquise comme spécialiste
• Les spécialistes en chirurgie doivent avoir une liste des opérations qu'ils ont effectuées durant leur spécialisation, signée par le médecin responsable de la spécialisation
• Un médecin spécialisé en médecine familiale, psychiatrie, psychiatrie de l'enfant de l'adolescent, pédiatrie devra compléter un tableau détaillé de la spécialité qu'il a étudiée et son expérience dans le cadre de sa spécialité (en comparaison au parcours demandé en Israël)
• Un médecin ayant travaillé en Israël dans un département de spécialisation reconnu devra présenter une recommandation du directeur du département dans lequel il a travaillé
• Un document confirmant qu’il n’y a pas, et qu’il n’y a jamais eu de plainte criminelle, de négligence ou d'éthique professionnelle déposée contre le médecin dans le pays d'où il vient.
Les documents  3, 5, 6, 7, 8, 9, 10, et 11 doivent être authentifiés par un notaire israélien.

Le Conseil Scientifique, après étude de votre dossier, vous demandera peut-être de compléter votre formation pour que vous répondiez aux exigences de la spécialité telle qu'elle est préparée et exercée en Israël. En tel cas, vous pourrez contacter la DRH de la Caisse de Santé Clalit pour vérifier s'il sera possible de vous trouver la structure au sein de laquelle vous complèterez votre formation. Son mail est : iditgr@clalit.org.il
Le Conseil scientifique en rendant son avis sur votre dossier vous informera de la nécessité de compléter votre formation si besoin.
Une fois l'accord obtenu par le conseil scientifique, le médecin spécialiste devra adresser au Département des professions médicales licenciées du Ministère de la Santé israélien les mêmes documents demandés pour les médecins généralistes.

4. Doit-on envoyer les originaux ou les photocopies des documents demandés ?
Il faut adresser les photocopies de ces documents et non les documents originaux.
La conformité des copies des documents aux documents originaux doit être établie par un notaire attitré en Israël. Il faut envoyer le certificat notarial d'origine au Département (avec le ruban rouge) et une copie supplémentaire de celui-ci (en tout, deux copies).

5. Faut-il traduire ses documents en hébreu ?

Des documents rédigés en une langue autre que l'hébreu ou l'arabe devront être traduits en hébreu par un traducteur certifié en Israël. Il faudra remettre la photocopie du document d'origine avec sa traduction.

6. Une fois la reconnaissance des diplômes obtenue, comment obtenir le permis de travail ?

Une fois les reconnaissances obtenues, le médecin français devra effectuer son alyah afin de recevoir le permis de travail temporaire pour pouvoir exercer en Israël.
Le permis sera délivré après le paiement de 409 shekels (le prix peut varier) à la banque postale ou par internet via ce lien 
Le permis de travail temporaire est valable un an.
Avec ce permis de travail, il sera possible au médecin de travailler directement en Israël.
Si le Conseil Scientifique a décidé que le médecin spécialiste devait compléter sa formation pour répondre aux normes en vigueur, le médecin spécialiste devra effectuer une période de spécialisation dite aussi période d'adaptation dont la durée lui sera indiquée par le conseil scientifique.

Le médecin généraliste français devra suivre "une conversion" pour exercer son équivalent en Israel qui est le médecin de famille (rofe mishapha). Le Ministère de la Santé indiquera au médecin généraliste de quelle durée sera cette période de conversion afin que le médecin généraliste puisse être médecin de famille, qui est considérée comme un médecin spécialiste en Israël.

7. Comment recevoir le permis de travail permanent ?
Si, durant sa première année de travail, le médecin immigrant a reçu une évaluation professionnelle positive du médecin spécialiste, et a répondu à toutes les exigences de la loi et de ses amendements, il pourra obtenir un permis de travail permanent.
Afin de recevoir sa licence permanente, le médecin devra envoyer au département des professions médicales licenciées le permis temporaire original ainsi que l’évaluation professionnelle.
Les personnes éligibles recevront par la poste un talon de paiement de 786 shekels (le prix peut varier), et pouvant être payés à la banque postale (le talon de paiement sera envoyé au département des professions médicales licenciées) ou par internet comme cela est expliqué via ce lien

Suite au paiement des frais, la licence sera envoyée par courrier recommandé au médecin.

8. Faudra-t-il connaître l'hébreu pour travailler en Israël ?
Lorsqu'un médecin français aura reçu la reconnaissance de ses diplômes et cursus, il devra pouvoir justifier qu'il a, en hébreu, le niveau guimel.
Sans cela il devra faire un oulpan, et même un oulpan professionnel pour avoir l'hébreu nécessaire pour travailler dans le milieu hospitalier en Israël.
Pour ceux qui prévoient une alyah à moyen et long terme, il est fortement conseillé d'apprendre l'hébreu avant le départ afin d'avoir un niveau d'hébreu optimal.

9. Conseils aux médecins français
La procédure d'équivalence pour les médecins français a été facilitée au fil des ans.
Pour se préparer au mieux à son intégration professionnelle, il est conseillé de :
- Apprendre l'hébreu avant d'effectuer son alyah
- Adresser les documents demandés aux organismes concernés avant son alyah pour bénéficier du permis de travail temporaire dès son arrivée en Israël
- S'informer auprès de son délégué de l'Agence Juive s'il y a des villes israéliennes qui proposent des aides à l'intégration, ou si dans la ville choisie en Israël il y aurait des intermédiaires pouvant aider à la mise en relation avec des professionnels du monde médical
- Se renseigner sur le système médical israélien

10. Les contacts utiles
- Le département des professions médicales licenciées du Ministère de la Santé israélien :
39 rehov yirmiyahu, Jérusalem 9101002
En hébreu :
אגף לרישוי מקצועות רפואיים משרד הבריאות רח' ירמיהו 39, ירושלים 9101002

- Le Conseil scientifique
Ms. Florina Misyuk ou Ms. Dana Fishbein
Residents' Service Unit
The Scientific Council
Israel Medical Association
florina@ima.org.il
dana@ima.org.il
+972-3-6100466/444

- Le Ministère de la santé israélien

Par téléphone : +972 (0) 86241010
Par email : call.habriut@moh.health.gov.il

- DRH de la caisse de santé (Koupat Holim) Clalit : iditgr@clalit.org.il

- Contacts du milieu hospitalier israélien :  contacts hospitaliers.pdf