Médecins

Vous êtes généraliste ou spécialiste à Paris ou en province ? ISRAEL A BESOIN DE MEDECINS

Ces dernières années, l’Etat d’Israël, face aux besoins croissants de médecins d’une part, et à la demande de reconnaissance de diplômes étrangers d’autre part, s’est lancé dans une réforme qui vise à faciliter l’insertion des médecins qui ont fait leurs études à l’étranger.

La procédure israélienne de License est aujourd’hui identique à la procédure pratiquée dans toute l’Europe (sauf la France) le Canada (Québec compris), le Commonwealth, les USA et l’Amérique du Sud.
L’internat israélien ne peut commencer qu’après avoir reçu une License israélienne d’exercice de la médecine.
Par contre en France, à la suite de la réforme de l’enseignement de la médecine, les étudiants ne reçoivent pas (contrairement au reste du monde) de diplôme de médecin en fin de 6eme année, et ceci les empêche de se présenter à l’examen de résidanat israélien (le « Stage »). Cette délivrance du diplôme de médecin se fait encore en France après la thèse et quasi simultanément à la License d’exercer, quand, actuellement, un médecin français diplômé et ayant une License valide d’exercer est dispensé de l’examen d’équivalence en Israël.

Le cas a été porté auprès des instances légales en Israël qui ont entériné cet état de fait, et ont annoncé très récemment vouloir améliorer cette situation pour les Français.

En conclusion, à l'heure actuelle, les médecins exerçant régulièrement la médecine clinique, qui ont effectué leurs études médicales en France, sont dispensés d'examen d'équivalence lors de leur Alyah en Israël, sous conditions d’être thèsés et détenteurs d’une License d’exercer la médecine en France.

Ils recevront donc une License temporaire d’exercer, la première année, et ensuite une License définitive.
Il va sans dire que :

  • Il faut pouvoir s’exprimer dans un hébreu rudimentaire.
  • Il faut avoir la nationalité israélienne et une carte d’identité israélienne.
  • Il faut avoir un casier judiciaire vierge et aucunes offenses éthiques professionnelles.

Les spécialités médicales doivent encore et toujours être reconnues par le Conseil Scientifique du Ministère de la Santé, qui décide de manière souveraine, au cas par cas, de la procédure à suivre pour leur reconnaissance. (examen, stage, observation,…)
Mais il est désormais possible de soumettre le dossier au conseil avant de faire son Alyah, pour connaître ses exigences.

Attention, la « spécialité de médecine générale » n’est pas reconnue comme équivalente à la spécialité du même nom en Israël mais seulement comme équivalente au « stage » israélien – les autres internats de spécialités sont reconnus en général comme l’équivalent d’une demi-spécialité en Israël, le Clinicat est l’équivalent de la spécialité israélienne.

Pour savoir quels sont les documents que vous devrez soumettre pour obtenir la reconnaissance de votre titre de spécialiste, vous pouvez consulter le documents suivant :

Documents nécessaires pour demande reconnaissance titre spécialiste.pdf

Tous les documents peuvent être présentés en Hébreu ou en Anglais, pour les autres langues, il faut les faire traduire et certains doivent être authentifiés par un notaire. Il s'agit du diplôme, du document officiel attestant de la spécialisation, du document officiel attestant de la période d'Internat, et du document attestant que les examens ont été passés. 

Les documents doivent être envoyés à l'adresse suivante : 

The Scientific Council, à l'attention de Dana
Israel Medical Association
35 Jabotinsky St.
Ramat Gan
P.O.B 3566
52136

Pour plus d'informations, vous pouvez également contacter le Conseil scientifique de l'Association médicale israélienne (Israel Medical Association) aux adresses e-mail suivantes : 

Florina@ima.org.il et dana@ima.org.il 

Contactez-nous pour en savoir plus et préparer votre Alyah.