Infirmiers/ères / Sages-femmes

Pour les infirmiers, infirmières et sages-femmes français en Israël

INFIRMIER(E)S

Les démarches à entreprendre

Première étape: Avant l'alyah

-          L'hébreu

Si vous avez un projet de partir en Israël, n'attendez pas sur place pour commencer à apprendre l'hébreu. Faîtes l'oulpan avant votre alyah !

Aujourd'hui existe un oulpan "santé" à Paris  axé sur la terminologie médicale. Les infirmières peuvent choisir de suivre cet oulpan (il existe un niveau débutant et un niveau avancé) ou s'inscrire à un oulpan général.

Coordonnées d'oulpanim généraux avant l'alyah: ici 

Pour vous inscrire à un oulpan "santé" avant l'alyah: ici

 

-          L'envoi du dossier

Pour exercer leur profession en Israël, les infirmières sont obligées d'obtenir une licence, un permis de travail ("rishayon") du ministère de la santé israélien (misrad habriout). Pour l'obtenir, il est obligatoire de suivre une procédure d'équivalence qui consiste à adresser un dossier au ministère de la santé puis à passer un examen d'équivalence gouvernemental.

Le dossier est à envoyer  au département d'infirmerie du ministère de la santé israélien et doit comprendre les documents suivants:

- Le questionnaire pour les professionnels de santé  formulaires pour professionnels de santé à remplir en hébreu: ici

- Le diplôme de fin d'études.

- Une transcription (programme d'études détaillé) de l'institution académique, comprenant les disciplines d'études, les notes et les heures d'études théoriques et pratiques.

- La notification des dates de début et de fin d'études.

- Des certificats officiels du travail en tant qu'infirmier/infirmière, y compris la notification du rôle/des responsabilités acquis lors de ces expériences professionnelles.

– La photocopie du passeport français. Si vous avez fait votre alyah et que vous avez la teoudat zeout, carte d'identité israélienne, il faudra également adresser sa photocopie, ainsi que celle du "sefah" (livret donné avec la carte d'identité israélienne).

Les documents rédigés dans une langue autre que l'anglais ou l'hébreu sont à faire traduire en hébreu par un traducteur assermenté. Les traductions sont à faire apostiller par un notaire israélien uniquement. Il ne faut pas envoyer les documents originaux. Il faut que vous adressiez au département d'infirmerie du ministère de la santé les traductions notariées originales attachées avec un ruban rouge à la photocopie des documents originaux.

Liste de traducteurs/ notaires israéliens assermentés fournie par l'association AMI: lien 

Les photocopies des documents requis doivent être envoyés par courrier recommandé (doar rashoum) au Département de Régulation de l'Administration des Soins Infirmiers au Ministère de la Santé, 39 rue Yermyahu, Jérusalem, 94672. Il est préférable d'indiquer l'adresse en hébreu:

מחלקה להסמכה במנהל הסיעוד,

רח' ירמיהו 39,

ירושלים 94672.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter Rina Shimonov auprès de laquelle vous pourrez vous informer sur votre dossier ou poser vos questions sur les documents à adresser:

rina.shimonov@moh.gov.il

+972. (0)52.345.88.10

Une fois le dossier étudié, votre statut sera fixé:

Infirmière auxiliaire (אחות מעשית)

Infirmière agréée (אחות מוסמכת)

Les infirmières qui auront le statut d'infirmière auxiliaire devront passer un examen d'équivalence gouvernemental pour les infirmières auxiliaires.

Les infirmières qui auront le statut d'infirmière agréée  devront passer un examen sur internet (Lomda) – que l'on peut passer depuis un ordinateur partout dans le monde – avant de passer l'examen d'équivalence gouvernemental pour les infirmières agréées.

 

  • "Lomda" : Logiciel pédagogique "Complément des connaissances pour le rôle d'une infirmière qualifiée en Israël".

Chaque diplômé dont la formation s'avère appropriée au statut d'infirmier/infirmière agréé/e en Israël, doit suivre le programme "Complétion des connaissances pour exercer en tant qu'infirmière agréée en Israël" (dit lomda en hébreu), qui porte essentiellement sur les questions professionnelles propres à Israël, et constitue une condition préalable pour se présenter à l'examen d'équivalence gouvernemental relatif au statut d'infirmière certifiée. Le logiciel pédagogique peut être suivi en ligne en six langues au choix de la nouvelle immigrante.

Les informations sur ce logiciel: ici  

Instructions pour s'en servir: ici 

L'utiliser: ici 

Pour réussir, il faut répondre juste à 23 questions sur les 25 posées. Il n'y a pas de limite pour répondre aux questions. Vous pouvez répondre jusqu'à ce que vous aurez répondu juste.

Cette étape est obligatoire et peut se faire avant l'alyah en français. Pour la passer, il faut avoir reçu la validation de son statut par le ministère de la santé israélien.

 

Deuxième étape: Après l'alyah / En Israël

Une fois la réponse du ministère obtenue, vous pourrez faire l'alyah et envoyer au même département la photocopie de votre carte d'identité israélienne et du "sefah".

Vous pourrez recevoir l'autorisation de passer l'examen d'équivalence gouvernemental dont deux sessions sont proposées: septembre et avril.

Au préalable, il est fortement conseillé de profiter de la préparation mise en place par le ministère de la santé et le ministère de l'Alyah et de l'Intégration. Cette préparation comprend:

  • Des cours d'hébreu
  • Le programme d'études établi par l'Administration des Soins Infirmiers et se tiendra dans des institutions de formation en soins infirmiers reconnus exclusivement en Israël. Le programme se tiendra deux fois par an à l'échelle nationale. Le début des cours dépendra d'un nombre minimum de participantes.

Le cours sera financé par le Ministère de l'Alya et de l'Intégration. De plus, pendant le cours, les participantes qui y ont droit bénéficieront d'une indemnité de subsistance et d'une participation aux frais de voyage selon les procédures du Ministère..

Pendant le cours, seront intégrés des classes de soutien scolaire individuelles et du matériel de référence dans la langue de l'élève et selon ses besoins..

Une participante au cours préparatoire qui a complété avec succès toutes les exigences et reçu une note finale totale de 70 et plus, reflétant l'ensemble de ses résultats, aura droit à un ajout de jusqu'à 10 points dans sa note à l'examen gouvernemental en fonction des directives de l'Administration des Soins Infirmiers !

Cette préparation s'inscrit dans le projet 2017-2018 "Mithadshim" (se renouveler) – destiné à l'intégration d'infirmières nouvelles immigrantes et diplômées de programmes d'études étrangères en soins infirmiers. Toutes les informations sont accessibles via ce lien.

Informations sur la tenue de l'examen gouvernemental: ici 

Dates de l'examen: ici 

Il est important de s'inscrire à l'examen gouvernemental jusqu'à un mois avant sa tenue.

Vous pouvez passer l'examen en français. Pour cela il faudra faire la demande puis passer un examen de connaissance de l'hébreu tel que cela est expliqué via ce lien

Pour les infirmières d'au moins cinq ans d'expérience professionnelle, il est possible de passer seulement un examen oral sur des cas pratiques qui seront présentés afin de s'assurer que l'infirmière en question maîtrise l'exercice de son métier. Cet examen oral dure  trois heures et les questions seront posées en hébreu.

Troisième étape: La licence/ Le permis =  Le Rishayon

Après avoir passé avec succès l'examen et rempli toutes les conditions requises pour l'obtention de la licence, y compris le paiement et l'examen de l'aptitude médicale et générale, ainsi que la preuve de la connaissance de l'hébreu (pour les personnes passant l'examen en langue étrangère), un permis provisoire en vue de pratiquer les soins infirmiers, ainsi qu'un formulaire d'évaluation, seront envoyés par la poste à l'adresse personnelle.  

Au bout d'un an de travail en tant qu'infirmier/infirmière agréé /e à plein temps (ou l'équivalant et pas moins d'un emploi à mi-temps - 50%), sous contrôle et supervision, et sous réserve d'un statut de résident en Israël, et sur la base d'un formulaire d'évaluation qui sera envoyé au détenteur du permis, accompagné du permis provisoire en vue de pratiquer les soins infirmiers, l'octroi d'un certificat permanent d'infirmier/infirmier agréé/e sera considéré

L'émission d'un permis est soumise à un paiement. Avant l'émission du permis, une demande de paiement sera envoyée au demandeur de la reconnaissance. Ce paiement se fera par la Banque postale.

Le demandeur de la reconnaissance enverra une copie de la confirmation du paiement, en indiquant le numéro de la carte d'identité de l'une des manières suivantes:

Par mail:  siud.registration@moh.health.gov.il

Par fax: 02-5655946

Lors de la réception de la copie de confirmation du paiement, un permis provisoire d'exercice de la profession infirmière sera délivré, et ce dernier sera envoyé par la Poste à l'adresse mentionnée dans les dossiers de l'Administration des soins infirmiers.

À la fin de l'année de travail et deux mois avant l'expiration du permis, il convient d'envoyer à l'Administration des soins infirmiers, le formulaire d'évaluation rempli et signé. Sur la base du formulaire d'évaluation, l'octroi d'un certificat permanent sera considéré.

Avec la décision de l'octroi d'un certificat permanent, sera envoyée au demandeur de la reconnaissance, une demande de paiement au titre du certificat. Ledit paiement se fera par la Banque postale.

Le demandeur de la reconnaissance enverra une copie de la confirmation du paiement, en indiquant le numéro de la carte d'identité de l'une des manières suivantes:

Par mail : siud.registration@moh.health.gov.il

Par fax: 02-5655946

Lors de la réception de la copie de confirmation du paiement, un certificat permanent sera délivré et envoyé par la Poste à l'adresse mentionnée dans les dossiers de l'Administration des soins infirmiers.